Joints de dilatation

Des tassements de construction, des dilatations et des compressions dues à des variations de température, des retraits et des flexions de structure sont des causes qui créent au niveau du sol des mouvements et des sollicitations continues et qui occasionnent souvent des fissurations ou des détachements prématurés du revêtement. Il est donc opportun de prévoir au moment de la pose un dispositif approprié de joints de dilatation. Le choix du modèle et son emplacement sont fonction: des charges et des contraintes auxquelles les revêtements seront soumis et des différents coefficients de dilatation linéaire, thermique et hygrométrique du support de pose des carreaux mêmes et des réactions entre différents matériaux. Le fractionnement de la surface et de la dalle inférieure est en fait déterminant pour garantir une pose parfaite tant avec la méthode de pose collée qu'avec la méthode traditionnelle. Prévoir toujours un joint: - lors d'un changement du matériau de support ou de reprises de coulée; - lors de ruptures antérieures de la sous-couche, tels que les joints de dilatation structurels et les ensembles différents de dalle; - lors d'éléments fixes, tels que les colonnes et les portes; - lors de changement dans le sens de pose aux endroits où la surface carrelée rencontre les parois ou des éléments de support. Les modules résultant doivent être le plus possible réguliers. En règle générale la proportion entre les deux côtés ne doit pas dépasser 2:1.